Pénalité Google… et bing !

by le198

Il y a des jours comme ça ou il ne vaudrait mieux pas… allumer son ordi faire tourner son outil de reporting favori et découvrir avec effroi que toutes les positions gagnées à la sueur de votre petit front et de celui de vos stagiaires ont tout simplement disparues.

La vie du réferenceur est très stressante sachez le, faites de haut et de bas, de retour sur expérience plus au moins douloureux, d’incompréhension.
Le réferenceur doit convaincre sa direction, Google, les internautes, et lui même de temps en temps dans les périodes de doutes.
Je vais aujourd’hui vous faire part de mon retour d’expérience sur une pénalité que m’a infligé Google sur l’un des sites que je référence, et vous allez voir… en plus d’être puissant, Google est vicieux. Oui vicieux.

penalite google

Nous sommes le mardi 9 Novembre, à quelques heures du châtiment, insouciant et sûr de moi je regarde les stats du week end, l’un des meilleurs jamais enregistré par le site, tout roule, nous trustons les premières places sur de nombreuses requêtes à forte valeur ajoutée, nous avons également un bon positionnement sur des requêtes plus génériques optimisées “à la volée” grâce à notre structure “dynamique”.
Je rentre chez moi serein.

Mercredi 10 Novembre 08H05, réveil, iphone, stats, problème. Nous devrions déjà être à quelques centaines de visites, nous sommes à quelques dizaines. “Que se passe t-il ? Le site à du être hors service quelques heures”. Pas du tout.
Un contrôle d’une des positions “historiques” (même position depuis des mois) résultat : “>100″.
Contrôle sur une dizaine d’autres requêtes : idem. C’est la merde.
Mail aux équipes annonce de la nouvelle à la direction, une seule question “pourquoi ?” Une seule réponse “j’en sais foutrement rien”. A ce moment là toutes les priorités qui avaient de l’importance n’en ont plus, on va décortiquer le site pour trouver ce qui à bien pu poser problème. Et bien sur on en trouve des soucis, des “détails”, l’addition de petites choses, la paranoïa aidant on s’occupe de tout immédiatement. Mail à Google -mais sans trop d’espoir-  via GWT pour essayer d’avoir des infos.
A ce moment là, tu repenses au jour précédent et tu te dis que, t’étais sacrement bien.

Jeudi 11 Novembre 07H50, réveil, jour férié ? Ouais super de toute façon je suis un naze, Iphone, stats, les positions sont de retour… Je suis un génie. Mail aux équipes, annonce de la nouvelle à la direction, une seule question “pourquoi le site est revenu ?” Une seule réponse “j’en sais foutrement rien”.

Vendredi 12 Novembre 07H45, réveil, Iphone, tremblement, stats, pas de soucis. Niveau de paranoïa : extrême.

Lundi 15 Novembre, la rechute tant attendue/crainte/fantasmée est là. Et ca va durer. 11 jours.
Alors à ce moment là vous rentrez dans une période de doutes : “Bah de toutes façons je m’en fout je vais arrêter le SEO c’est que des conneries”, “Le SMO c’est ca l’avenir”, “Je vais spam reporter TOUS les concurrents, ca vient d’eux c est sur”, “Virez moi !”.
Après ces moments de crise, il faut repartir. “Bon considérons le site mort, on repart sur nos autres sites on va revenir”. Motivation.

Vendredi 26 Novembre, back dans les bacs. Retour du positionnement quasi identique. Le plus dur est derrière nous. Enseignements : strictement aucun. A l’exception d’un seul peut être, être moins dépendant du SEO, dur pour un réferenceur… “Condamné” à vivre avec cette incertitude, mais au final c’est cette incertitude qui fait l’intérêt du job, ce combat, cette lutte avec ce put*** de moteur de recherche.

penalite google

Jeudi 02 Decembre , Réponse de Google.
Nous venons d’examiner votre site. Lorsque nous examinons un site, nous vérifions qu’il n’est pas en infraction avec les Consignes aux webmasters. Si nous ne constatons aucun problème, nous réétudierons l’indexation de votre site. Si votre site n’apparaît toujours pas dans les résultats de recherche, consultez notre Centre d’aide afin de prendre les mesures qui conviennent.
Tu te fous vraiment de moi toi.

Lundi 28 Mars, quel enseignement tirer de cette pénalité ? Google à le pouvoir, pas toi. Mais tu peux prendre le pouvoir, un peu. En travaillant, en étant malin, en étant malin, en étant malin, en travaillant… Et c’est pour ça que je vais continuer à faire du référencement pendant encore quelques temps, Google c’est un peu une sorte de très jolie femme à séduire, mais attention à ne pas lui mentir sinon la sanction pourrait tomber…